Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #l'histoire du village catégorie

2010-09-08T08:16:00+02:00

ANNEES 1970 et 1980, LES COMMERCANTS

Publié par Nathalie DEKEN

L'ICS vendait des calendriers chaque fin d'année, sur lesquels étaient apposées les photographies des footballeurs. Les commerçants du "coin" en sponsorisaient les pages.

 

Pour Equancourt, voici quelques uns d'entre eux !

 

ICS 1981 PUB FERNAND VENET Pour ceux et celles qui n'ont pas connu, il y avait une boulangerie à Equancourt, située aux 4 rues. Elle a fermé à la fin des année 80.

 

Je m'y rendais pour aller acheter des bonbons mais aussi le "livre de Mickey" car M et Mme Venet étaient également dépositaires de presse.

 

 

 

ICS 1981 PUB FIRMINClaude Firmin a exercé son activité des décennies à Equancourt, et a pris sa retraite il y a peu de temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ICS 1981 PUB JEAN PAMART  Notre marchand de charbon comme nous disions à l'époque. Il est vrai que la plupart des habitants se chauffait avec ce combustible. Et puis il y avait aussi les nombreuses chaudières à endives (de terre) à alimenter !

 

 

 

 

 

 

ICS 1981 PUB MEMEMémé, surnom de Claudette Venet qui réside toujours à Equancourt.

Les footballeurs y allaient "boire un coup" (ou peut être 2 ) après leur match.

Mémé a pris sa retraite à la fin des années 90 début des années 2000 il me semble.

 

 

 

 

 

 

 

 

ICS 1981 PUB REJANEAutre lieu de rendez vous après match ou entraînement, le café tabac "chez Réjane" qui existe toujours avec celui de "Sandrine"qui était tenu à l'époque par "Gilberte" sa grand mère (je n'ai pas l'encart publicitaire).

 

Et oui Equancourt a eu pendant de très nombreuses années, 3 "bistrots" pour le bonheur des habitués mais aussi sans doute pour le désespoir des mamans et épouses

 


Voir les commentaires

2010-04-04T20:10:00+02:00

L'EGLISE A TRAVERS LE TEMPS

Publié par Nathalie DEKEN

Avant la première guerre mondiale, notre église St Martin était une construction lourde et massive dont la nef intèrieure paraissait beaucoup plus ancienne que les autres parties.



Equancourt eglise 1914retouchée et signée

 

Le cimetière était situé à droite de l'église.

 

Elle était bâtie un peu plus en avant que notre église actuelle, la mairie étant située en face. A sa gauche figurait le presbytère.

 

équancourt haut de la rue retouchée et signée

 

A l'intérieur, la chaire était placée à droite de l'autel contrairement à aujourd'hui.interieur-de-l-eglise-chaire-signee.jpg

 

 

Les bombardements de la guerre 14/18 détruisirent le clocher, la tribune, les plafonds de la grande nef. Les murs de la façade restèrent intacts mais une grosse partie de l'église fût calcinée ce qui amena à sa destruction totale en vue d'une recontruction qui se termina après 1925.

 

 

 

 

 

 

 

 

mairie et église 10signée

 

Aujourd'hui notre église ne se voit ré-ouverte qu'à de rares occasions comme des mariages, des messes célébrées au moins une fois l'an, ou des expositions comme nous l'avions fait en septembre 2009 mon mari, mon père et moi.


 

 

A l'intérieur, une plaque reprend les noms des curés Equancourtois depuis 1527.

 

Diapositive1


Les temps ont changé, il n'y a plus depuis bien longtemps de curé attaché au village, le dernier en date ayant vécu de nombreuses années à Manancourt.





Voir les commentaires

2010-03-20T09:30:00+01:00

LA MAIRIE A TRAVERS LE TEMPS

Publié par Nathalie DEKEN

Avant la première guerre mondiale, la mairie d'Equancourt n'était pas située à l'emplacement actuel, près de l'église. A cet endroit-ci était bâti le presbytère de la commune (j'y reviendrai ultèrieurement et j'invite toutes les personnes possédant des documents à me contacter).

L'ancienne mairie était donc sur le site actuel de notre salle des fêtes. Le bâtiment regroupait également l'école des garçons (en bas, le haut étant réservé à la mairie), celle des filles résidait alors chez les religieuses derrière le presbytère (l'école mixte n'existait pas).

Equancourt-Mairie-et-ecole-av-14NAT.jpg


Les bombardements de la première guerre mondiale ont détruit une grande partie de notre village, laissant quelques habitations intactes telles celles du charon, du maréchal ferrand, du café Bédu...  Notre mairie fût partiellement détruite lors d'un incendie pendant cette guerre par la faute des allemands qui involontairement ont mis le feu à leurs paillasses. Seuls les murs restèrent mais furent ensuite bombardés. Il ne resta plus rien de la bâtisse, ce qui explique aujourd'hui l'absence d'archive municipale avant 1917.


A la reconstruction, la mairie changea de place et migra près de l'église (également reconstruite mais à l'emplacement original). Elle regroupa les logements des instituteurs et derrière elle, les écoles des garçons et des filles.
Equancourt-La-mairie--1928-NAT.jpg Photo prise en 1928. La reconstruction datant de 1925.



Aujourd'hui il n'y a plus de classes, les enfants du village étant scolarisés sur Moislains. Les logements des instituteurs ont laissé place à des logements communaux et les écoles sont vides de toutes activités.

mairie-et-eglise-8-tampon-nat.JPG


Photos et cartes postales appartenant à Nathalie Deken,
 reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.

Voir les commentaires

2010-03-14T21:43:00+01:00

LA BRASSERIE CLAVIER RUE DE FINS

Publié par Nathalie DEKEN
Avant la première guerre mondiale Equancourt possédait une brasserie, la brasserie "Clavier".
Elle était située au dessus du 12 rue de Fins actuel, où il existe encore aujourd'hui quelques vestiges de remparts en brique.



la-brasserie.jpg
La brasserie est située à gauche, il s'agit du bâtiment avec la tourelle.
Equancourt rue de fins


La rue de Fins aujourd'hui :

18-09-09-047.JPG




Voir les commentaires

2010-02-28T19:55:00+01:00

CH'TIOT VELU

Publié par Nathalie DEKEN
Ch'tiot vélu, les plus anciens d'entre nous se souviennent sans doute de ce "petit train" qui reliait l'axe ferroviaire de Bapaume aux départements de la Somme et de l'Aisne.


la-gare.jpg

Un peu d'histoire

La ligne Vélu-Bertincourt/St Quentin fût entièrement ouverte le 24 avril 1880.

En septembre 1897 elle connût un service intensif pour amener à Attily, 2 corps d'armée participant aux grandes manoeuvres en présence du président de la république Félix Faure et de nombreux spectateurs.

Dès le début de la 1ière guerre mondiale, se retrouvant en
1ière ligne des combats, l'exploitation de la ligne fût suspendue.
Les alliés purent en reprendre possession au printemps 1917 mais des travaux de rénovation furent entrepris car la guerre avait détérorié et fait disparaitre des voies.

Après avoir été reprises successivement par l'administration civile, puis le département du Pas de Calais, la ligne passa en 1930 sous le contrôle de la Compagnie Générale des Voies Ferrées d'Intérêt Local (C.G.L).

La ligne Vélu/St Quentin fût fermée aux voyageurs le 31 décembre 1955 et la ligne Vélu/Epehy fût totalement abandonnée, seule une desserte de parcours de marchandises fût maintenu entre Epehy et St Quentin et clôturée définitivement en 1992.


vélu en gare de st quentin avril 1953avril 1953, le petit vélu en gare de St Quentin



ligne vélu st quentin horairesles horaires de gare.
Pour se rendre d'Equancourt à St Quentin le p'tit vélu s'arrêtait à Fins-Sorel, à Heudicourt village et à heudicourt Revelon, à Epehy, puis à Ste Emilie, Villers Faucon, Roisel, Hervilly/Montigny... et encore 7 autres communes avant d'arriver à St Quentin.
Le trajet d'Equancourt - St Quentin prenait presque 2 heures !




A Equancourt la gare se trouvait à l'emplacement de l'habitation de Mr et Mme Gabet  Jean Pierre grande rue

Hier
EQUANCOURT la gare1909Aujourd'hui
grande rue 2


Equancourt La gare


En 1907 la gare faisait le plein de voyageurs.

Avant de devenir la gare, cette bâtisse était la forge du village. Mais en 1880 à l'ouverture de la ligne, M Cardon maréchal ferrand fût exproprié par la Compagnie du Chemin de fer de Vélu-Bertincourt/St Quentin. La forge se déplaca 2 maisons plus haut (chez mes aïeux voir ici).


Le passage à niveau.
On reconnait ici la grange de Bernard Dazin qui n'a pas été détruite par les bombardements de la 1 ière guerre mondiale.

Hier
la gare 3
Aujourd'hui
grande rue 1

Si vous avez des souvenirs de ce ch'tiot vélu, des photos, des récits, des anecdotes, n'hésitez pas à me les envoyer !

Voir les commentaires

2009-12-06T09:00:00+01:00

LE MARECHAL FERRAND

Publié par Nathalie DEKEN
Cette photographie date de 1911. La forge était située au 13 grande rue.
La bâtisse date de 1880 car seul le toit a été soufflé par les bombardements à la première guerre mondiale.

Le maréchal Ferrand, Heni Bouc, que l'on aperçoit ici dans l'entrée de la forge avec un de ses fils, Albert ou Paul (mon grand père), travaillait certes les fers des chevaux, mais retouchait ou montait aussi des cadres et chaudières d'endives (nombreux à l'époque avec les endives de terre), confectionnait ou réparait des outils de charrue, des lames, des faux, des rouleaux pour les cultivateurs, comme on le voit au premier plan à droite de la photo.
Il vendait aussi des bouteilles de gaz.

A la porte de gauche, on peut deviner à l'intérieur de la forge, le travail que l'on nommait en patois "travers", outil qui servait à bloquer les bêtes afin de les ferrer aisément.

Lorsque Paul Bouc reprit après son père Henri (en 1927), il disposa ce travail à l'extérieur et le revêtit de tôle comme le dessin ci contre, afin de gagner de la place dans la forge.





Au fil du temps, les tracteurs et voiture à moteur remplacèrent les chevaux et boeufs, néanmoins mon grand père eu du travail jusqu'à sa retraite en 1967, car dans notre petit village, la population n'était, en général, pas assez riche pour s'équiper des nouvelles technologies. Les façons de travailler d'antan perdurèrent encore assez longtemps pour lui permettre d'en vivre jusqu'à son départ.

null

 

Voir les commentaires

2009-11-10T16:17:00+01:00

AVIS DE RECHERCHE

Publié par Nathalie DEKEN
Je souhaite faire des articles sur les commerçants, artisans, agriculteurs qui ont exercés à Equancourt avant 1980. J'aimerai parler de leur métier, du lieu d'implantation de leur commerce, atelier ou ferme ...

Si vous avez des photographies, des récits, des souvenirs, que vous souhaiteriez voir publiés, vous pouvez me les envoyer sur ma boite mail direct qui se trouve ici.

Ceux qui ont mes coordonnées téléphoniques peuvent également me contacter de cette façon.

Merci d'avance !

Nathalie DEKEN

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog