Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2009-05-29T10:43:00+02:00

NUIT DE CAUCHEMAR POUR LES RIVERAINS DE LA RUE DE NURLU

Publié par Nathalie DEKEN

Cette rue située au bout du village en direction de Nurlu, près de la vallée de la tortille, est sans nul doute la plus sinistrée du village. Les riverains ont vécu des heures effroyales la nuit du 25 au 26 mai dernier. Jugez plutôt :


Un torrent de boue est descendu des champs pour s'engouffrer dans la rue de Nurlu et rejoindre le fossé de la Tortille.

Ainsi, il a traversé les cours et jardins des habitants notamment ceux de M et Mme Thullier.



Rien n'arrête l'eau, et face à cette catastrophe on ne peut que pleurer et prier pour qu'elle n'envahisse pas l'intérieur des habitations.

Sous la pression l'eau n'était plus qu'une écume blanche.

































Le niveau de l'eau boueuse est monté jusqu'à 70 cm.





et a atteint la jardinière la plus basse !














Le lendemain le spectacle n'était que désolation et découragement !







Les grélons si on peut encore employer ce nom, ont précédé la pluie et ont accompagné tonnerre et éclairs.
L'orage a duré jusqu'au petit matin même si son intensité diminuait d'heures en heures.

Les habitants n'ont qu'une crainte, celle de revivre de tels événements. Espérons qu'il n'en sera rien et que des actions seront mises en place pour prévenir les risques.

Voir les commentaires

2009-05-25T16:25:00+02:00

LA FLORE

Publié par Nathalie DEKEN

Le long de mes ballades, la nature m'accompagne gaiement, et toujours avec enchantement.




Les coquelicots, dans les talus ou dans un champ de colza...


Des fleurs d'églantiers ??


les fleurs de sureau...






En juin le trèfle fleurissait, son parfum attirant les abeilles :


En juillet les coquelicots parsèment les talus :

se confondant parfois avec les marguerites sauvages :






Voir les commentaires

2009-05-24T18:32:00+02:00

PROMENADE LE LONG DU CANAL

Publié par Nathalie DEKEN

 



Dimanche 24 mai, la journée est trop belle et m'invite de nouveau à me balader. Direction le canal du Nord.

Je choisi de m'y rendre en passant par la route de Nurlu pour rattraper ensuite Etricourt par les chemins vicinaux.

 


De là haut on domine toute la vallée qui va recevoir le bassin de rétention d'eau. On distingue Moislains, Sailly Saillisel, Mesnil en Arrouaise, Etricourt Manancourt, Léchelle, Ytres, le toit de l'église de Neuville Bourjonval.

 

 

Et de l'autre côté, Equancourt, Fins, Sorel, Nurlu.

 

 

Je continue alors direction Etricourt, au passage j'aperçois de nouveau Equancourt niché dans la campagne et ne résiste à une nouvelle photographie :

 

 

 

Sur la route, le chant des allouettes m'accompagne agréablement, il fait chaud, très chaud et les papillons butinent de colza en coquelicot



















Au bout de 1 km j'arrive au pont qui mène à Etricourt

Puis je décide de prendre à sa droite, les chemins qui bordent le canal. J'y serai à l'abri du soleil.





















Au bout de 500 mètres je commençais à entrevoir la rue et les rambardes du pont gris à l'entrée d'Etricourt.













































J'ai alors juste traversé la route pour continuer sur les petits chemins de randonnée mais avant celà j'ai capturé cette vue magnifique que j'affectionne particulièrement.





















Quelques habitants des lieux m'ont accompagné,



Pas loin de 2 km plus loin, la sortie s'annonçait,

J'arrivait au dessus du tunnel














Sur le tunnel, le chemin peut amener jusqu'à l'ancienne gare d'Ytres que l'on aperçoit ici.


En revenant vers le canal, on a à cet endroit une vue grandiose. 


Jugez plutôt :

Sur cette photo on aperçoit près de la péniche un palmipède en train de nager. Nous verrons plus loin de quel volatile il s'agissait



























En descendant les escaliers menant à l'entrée du tunnel, une péniche en sortait. Quelle chance !










J'ai toujours rêvé de naviguer sur une péniche. La vie soit s'y écouler paisiblement !



































Notre fameux tunnel ! A mi parcours de celui ci, le canal s'élargit de façon conséquente pour permettre à plusieurs péniches de se garer afin de faciliter le croisement. Autrefois il était autorisé d'y pénétrer à pied ou à vélo le long du chemin du halage. Aujourd'hui c'est formellement interdit et on comprend pourquoi car lors du passage d'une péniche à vide, le promeneur peut être happé !

Je vous invite à consulter le lien suivant qui renseigne de façon intéressante :
http://vuducanal.blogspot.com/

















Et voici maintenant le volatile qui faisait trempette tout à l'heure :


Une oie, d'où venait elle ? Des habitations qui longent le canal à Etricourt ? Probablement.













J'ai poursuivi le long du chemin du halage. C'etait très agréable, il y faisait frais et les rencontres avec les quelques promeneurs furent très reposantes :










































Passage sous les ponts de tout à l'heure

- le pont vert (pont d'Ytres) :


















- le pont gris (Etricourt) :


















- le pont menant dans les champs entre Equancourt et Etricourt :


















La promenade le long du canal se terminait, mais pour rejoindre Equancourt il me fallait encore emprunter l'escalier pour remonter au niveau des terres


















re-enjamber le dernier pont



















pour repartir vers Equancourt


 

retrouver mon petit village,































retrouver mon chez moi,


avec l'accueil dont chacun rêve...

environ 9 km, 3heures 30 en flânant

Voir les commentaires

2009-05-23T21:11:00+02:00

LE CANAL DU NORD AUJOURD'HUI

Publié par Nathalie DEKEN



Du pont gris d'Etricourt vers Moislains, un tracé parfaitement linéaire.
A gauche de l'image se situeront dans quelques années, le canal à grand gabarit, puis un peu plus vers Equancourt, le bassin de rétention d'eau (voir la carte sur la page des Equancourtois - Eric Guillemont ).




Toujours du pont gris mais direction le Tunnel, le canal serpente tranquillement. Se questionne t-il sur son avenir ?

D'après les Voies Navigables de France (VNF) le canal serait conservé pendant les travaux de son voisin le canal à grand Gabarit et peu après pour permettre aux activités présentes de se repositionner. Mais au delà rien n'est sûr, la section de Moislains à Marquion pourrait être maintenu en eau ou non pour des projets touristiques par exemple. Dans tous les cas l'avenir de notre canal tel que nous le connaissons aujourd'hui dépendra des collectivités locales. Alors Messieurs les Maire nous comptons sur vous pour garder ce canal, car c'est notre patrimoine local qui est en jeu ! 

 

Comme la section au sud de Nesle, la partie du canal du

 






Du pont vert, on aperçoit l'entrée du tunnel. Je tâcherai de m'y rendre lors de prochaine promenade.
voir la page : PROMENADE LE LONG DU CANAL

A droite de la photo on distingue la végétation très riche et dense. Des petits chemins y sont aménagés pour permettre la promenade en vélo, en moto, en quad. Restera t-elle en place au démarrage des travaux ?





Cette photo a été prise du pont reliant Etricourt au terroir d'Equancourt, à l'endroit ou la commune d'Etricourt Manancourt a aménagé les conteneurs de verres et de cartons.
On ne le voit pas ici mais ce jour là, des canards barbotaient sur le canal.


Voir les commentaires

2009-05-21T21:37:00+02:00

MA BALADE DU 20 MAI

Publié par Nathalie DEKEN

Après une période de froid et d'humidité, le soleil et sa chaleur sont enfin revenus !
Je n'ai pu résister à une balade dans la campagne et suis partie en direction de Fins.

Mes premiers pas m'ont d'abord amenés dans "le bois d'Equancourt", le "bois de cross" comme le nomme aujourd'hui les moins de 20 ans. En effet les creux et les bosses du terrain leur permettent de descendre et de monter en prenant de la vitesse, qu'ils soient en moto, en quad ou à vélo.

Ce bois a fait le bonheur de plusieurs générations d'Equancourtois.
Des amoureux y ont même déposé leurs marques dans des arbres qui ont parcouru des décennies.

J'ai ensuite continué mon chemin sur Fins en contournant le bois pour descendre le chemin qui mène au stade de football que gère l'ICS d'Equancourt.






Puis direction le village en passant devant le cimetière. C'est difficile à dire et à entendre car un cimetière ne dégage jamais de belles pensées, mais il faut avouer que notre cimetière est très joli et agréable. Une devanture bornée de tilleul, le périmètre protégé par une haie d'arbustes et le fond du cimetière agrémenté de sapins apportent à ce lieu pourtant synonyme de tristesse, une certaine paix intérieure.

Le parking protégé par des peupliers fini de combler l'endroit, surtout quand un petit vent siffle dans les feuilles. Et puis comble de tout, la vue imprenanble sur Equancourt !


Passé le calvaire qui marque l'entrée dans la rue de Fins, certainement le plus joli des 4 que possède Equancourt, je suis remontée par le chemin vicinal. Remonté est le mot car il y a là une belle côte, mais quand vous vous retournez sur Equancourt, là encore le paysage est magnifique !

De là j'ai rejoint le calvaire de la rue du Moulin qui se situe à l'embranchement de deux rues l'une menant sur Neuville Bourjonval et l'autre vers Metz En Couture, chez nos amis les ch'tis. Et oui le Pas de Calais n'est qu'à 2 ou 3 kilomètres !


















Ensuite je suis rentrée dans Equancourt en descendant la rue du Moulin.











Passage obligé par les 4 rues, vues sur la Mairie et l'Eglise.































J'ai ensuite poursuivi vers la rue de la Chapelle pour retrouver le troisième calvaire.



Pour rattraper mon point de départ, j'ai emprunté le chemin vicinal qui mène à la rue Cotel. Ce petit chemin est bordé de taillis, mais il est très agréable car il permet de voir Equancourt "a l'envers" comme si le village se cachait
derrière les paturâges.


















Et puis j'ai rejoint la rue de Nurlu et pour "boucler la boucle" j'ai escaldé le petit escalier de pierre qui agrémente agréablement le talus .

















Enfin, je suis arrivée au dernier calvaire, celui qui mène à l'intersection des rues Nouvelle et Tuet. J'avais alors parcouru les 4 points cardinaux, comme un signe de croix pour bénir mon petit village.



Kilométrage total = 6k 800 - Temps parcouru en flânant = 2 heures

Voir les commentaires

2009-05-17T19:14:00+02:00

LE CANAL DU NORD ET SON HISTOIRE

Publié par Nathalie DEKEN

Belle histoire que celle du Canal du Nord.

Voici une photographie de l'entrée du tunnel en construction à Etricourt en 1914
.



Puis la guerre a interrompu les travaux et détruit les ponts, comme ci dessous. Il se situait juste avant l'entrée du tunnel, en arrière plan on devine le bois d'Ytres.





Florence Ducourant m'a envoyé une photographie de ce pont en construction (avant sa destruction en 1940) ou en reconstruction après la 2e guerre mondiale, aucune date n'est précisée. Si vous en savez plus n'hésitez pas à envoyer des précisions.

 

Je vous invite à découvrir ci dessous les informations complémentaires très interessantes que Jeanine Coupé a déposé (cliquer sur " voir les commentaires").

Voir les commentaires

2009-05-17T18:12:00+02:00

LE TEMPS QU'IL FAIT

Publié par Nathalie DEKEN

Après une belle période ensoleillée et chaude pour la saison, voici que les Saints de Glace de la semaine passée nous ont ramené la pluie et le froid. Même si l'eau est bienvenue pour les jardins, au bout de 3 jours une certaine lassitude s'installe et on recommence à rêver aux déjeuners sur la terrasse, au ballade sous le soleil... Mais bon prenons les choses telles qu'elles arrivent. Le temps qu'il fait, c'est au moins une des seules choses que l'homme ne peut gérer.

En attendant le potager s'embellie au contact de la pluie !

 

 

Et puis continuons à prendre les choses avec phylosophie et profitons de ce temps frais et humide pour rester au chaud en se délectant d'un bon café et d'une part de flan aux abricots :


Voir les commentaires

2009-05-14T15:56:00+02:00

LE CANAL SEINE NORD : L'IMPACT SUR NOTRE VILLAGE

Publié par Nathalie DEKEN

Equancourt est situé à 2 km environ du tracé du futur canal. Mais la construction d'un bassin de réservoir pour réserve d'eau sera implantée sur notre terroir communal. Le site portera le nom de "Vallée Tarteron". 

 


Le site d'Equancourt/Etricourt Manancourt a été choisi car il s’agit d'une vallée sèche avec une morphologie adaptée pour recevoir un bassin d'une capacité de  5,9 millions de m3 d’eau qui alimentera le canal Seine-Nord Europe en période de sécheresse. Cette réserve d'eau sera ré-alimentée ensuite par pompage dans l'Oise (source : VNF).


Au fond on aperçoit la Commune d'Etricourt Manancourt






Le bosquet de ches camps des haies devrait être épargné selon la cartographie de VNF.






 Les prises de vue ci dessous montrent l'emplacement de ce bassin à proximité du bosquet (point rouge sur la carte).











Au fond Etricourt Manancourt

 




Les arbustes au fond à droite marquent le chemin vicinal qui mène d'Equancourt à Etricourt  (voir PROMENADE LE LONG DU CANAL ).



Je me rends à cet endroit et voici une prise de vue d'un autre plan. On retrouve le bosquet au fond, au centre de la photographie.




 

 

 

Voici les différentes étapes du projet selon VNF

Etapes du projet

Calendrier

  3 avril 2009 : Lancement de l’Avis d’Appel Public à la Concurrence (A.A.P.C.) pour la procédure de Partenariat Public Privé (PPP)

  mi 2009 à 2011 : Phases du dialogue compétitif qui aboutiront à la signature du contrat de partenariat (C.P.)

  depuis Septembre 2008 à fin 2009 : Diagnostics archéologiques

  de Juin 2009 à 2011 : Fouilles archéologiques

  à partir d’Octobre 2009 : début des acquisitions de terrain

  2009 à 2010 : Procédures d’autorisation administrative au titre de la Loi sur l’Eau

  2010 - 2011 : Travaux préparatoires

  2011 - 2015 : Travaux de construction

  2015 : Mise en service du canal Seine-Nord Europe dans le cadre d’un contrat de partenari

Voir les commentaires

2009-05-10T20:24:00+02:00

CANAL : LE DEBUT DES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES

Publié par Nathalie DEKEN

Le printemps 2009 marque les début des travaux. Après l'enquête d'utilité publique qui a eu lieu l'année passée, le tracé a été élaboré et les premières fouilles archéologiques réalisées.

 



 



Les pelles mécaniques ont rebouché les fouilles .
Est ce là  le futur tracé du canal ?

Un peu plus haut en partant sur Equancourt, des piquets plantés dans les champs à l'état de culture délimitent une zone.
On y suppose l'emplacement des futurs bassins de rétention d'eau.




Leur emprise sera énorme et mangera une grande partie du terroir communal.



Le canal du Nord actuel :

Voir les commentaires

2009-05-10T19:53:00+02:00

LE PRINTEMPS 2009

Publié par Nathalie DEKEN

Au fil des saisons, au grès de mes ballades,
J'ai emporté mon petit flacon,
Pour y enfermer le doux parfum,
Du temps qui passe




Les colzas s'épanouisssent,
Leurs jaunes pétillants scintillent et se confondent avec les rayons du soleil.
Seule une bannière de bleue délimite le ciel de la terre.




Telles des touches de couleur sur une photo noir et blanc,
Les Champs de colza egayent la campagne de leurs jaunes pétillants.
Que tu es belle, Nature, au printemps !










Les premiers coquelicots.



Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog