Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-02-08T08:51:00+01:00

LES ORIGINES DU CANAL DU NORD

Publié par Nathalie DEKEN

 

histoire-du-canal-du-nord.JPG

 

 

 

 

 

Situé à moins de 3 kilomètres d'Equancourt le Canal du Nord appartient à l'environnement du village. L'histoire de la construction du canal est riche d'événements ! C'est pourquoi à travers cette nouvelle rubrique, je vais tenter d'en résumer la chronologie.

 

Le canal du Nord hier, aujourd'hui mais aussi demain ! En effet son futur dépendra de la réalisation du canal Seine Nord Europe. A ce jour, aucune décision n'a été rendue publique sur l'avenir de cette voie navigable.

 

Si vous souhaitez de votre côté m'apporter des compléments d'information, voir des photographies, n'hésitez pas à déposer des commentaires sur le bas de chaque article ou à m'envoyer un mail directement sur ma boîte privée en cliquant  ICI.

 

 

 

*********************

 

C'est en 1770 sous Louis XV  que la navigation sur la rivière Somme est envisagée depuis ST Simon (02) à Amiens (80) en passant par Ham, Péronne, Corbie (ancien canal de Picardie). Mais la révolution de 1789 va retarder ce développement qui n'aboutira qu'en 1835.

 

1770-carte-st-simon-a-amiens-A.JPGcliquez sur la carte pour l'agrandir

 

 

43 ans plus tard, en 1878, le ministère des Travaux Publics sous la pression des exploitants de houille du Nord et du Pas-de-Calais envisage pour la première fois de relier par voie d'eau la Région Parisienne au Nord de la France.

 

S'ensuivent alors les premières études qui mettent en avant un nouveau tracé, moins coûteux et de construction plus aisée jumelant les lignes existantes et les nouvelles structures.

 

L'enquête publique réalisée auprès de la population locale (départements du Nord, du Pas de Calais, de la Somme, de l'Aisne, de l'Oise, de la Seine et Oise ancien 78 et de la Seine) mettait en avant "un canal existant mais encombré, défectueux et insuffisant". 

 

Sa trajectoire longue de 370 km de Lille à Paris contre 250 km par chemin de fer, se composait de 72 écluses, la plupart vétustes. L'étroitesse de la largeur de la ligne laissait juste passer 2 bateaux de front.schéma canal paris lille en 1878

D'autre part, entre Lille et Bouchain plus précisément entre Dorignies et Courchelettes, les passages étaient très étroits, au point de ne laisser naviguer qu'un seul bateau, l'autre devant attendre.  Idem au niveau de St Quentin où une aire avait été aménagée pour le croisement, au milieu du cheminement ainsi qu'à chacune des extrémités. Les 2 souterrains, l'un de 5700 mètres et l'autre de 1 100 mètres n'amélioraient non plus le débit, ainsi que les crues de l'Oise qui suspendaient pendant un certain temps la navigation.

 

Au total un coût de transport important, qui laissait très peu de marge aux bateliers et qui augmentait le prix du charbon, principal combustible à Paris et dans sa Région.

 

 

L'industrie de la houille se développait en cette fin de 19e siècle,  et engendrait dans les communes du nord de la France un développement de la population, du commerce de gros et de l'artisanat. Un nouveau tracé était devenu indispensable pour faire baisser les coûts de transport et donc des prix à la consommation. Les importations étrangères, belges et anglaises, menacaient l'économie locale et les circulations des marchandises par chemin de fer plus chères que par voie d'eau (0.90 francs d'époque/tonne) ne permettaient pas de trouver une solution de rechange.

Le projet était devenu vital mais la population du Nord due encore attendre de nombreuses années avant d'en voir sa consécration.

 

La suite prochainement...




Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog